Richard Loidl

Richard Loidl

Richie Loidl, né en 1967, est originaire de Bad Ischl, dans la région du Wolfgangsee, dans le Salzkammergut. C’est là qu’il a pris des cours de piano classique de 8 à 14 ans – avec de très mauvais résultats. Ce n’est qu’en 1986 – à l’âge de 18 ans – qu’il a vraiment appris à jouer du piano, alors qu’il effectuait un stage d’été comme barman à l’hôtel Schloss Seefels sur le lac de Wörthersee pour des raisons scolaires. Enthousiasmé par le style d’Axel Zwingenberger et de Vince Weber, il se passionnait alors pour le boogie-woogie et le blues piano. Pendant ses études de gestion d’entreprise à Innsbruck, il passait ses soirées à « shake » dans différents établissements branchés de la ville et il n’a pas fallu longtemps pour que Richie Loidl soit connu comme le « Boogie Man ». De nombreuses représentations ont suivi en Allemagne et à l’étranger. 

Son répertoire ne comprend pas seulement un boogie-woogie entraînant et un blues terrien, mais aussi des standards de Broadway, de la musique de bar discrète et des chansons connues que tout le monde aime entendre. Les représentations dépendent entièrement du thème des manifestations, au cours desquelles Richie Loidl assure la bonne ambiance non seulement « on piano » mais aussi « on the vocals » (chant). Outre les concerts et les festivals internationaux, il s’agit souvent d’événements d’entreprise, de fêtes privées ou de représentations dans les bars d’hôtels raffinés. 

Depuis 1986, Richie Loidl développe, en grande partie en autodidacte, son propre style musical du point de vue du public : en tenant compte avec finesse de tout l' »environnement » du lieu où se déroule l’événement, comme par exemple l’architecture, la décoration, l’éclairage, la gastronomie, la société, l’instrument, l’acoustique, la technique de sonorisation, etc., il crée toujours une atmosphère typique de joie de vivre, de plaisir, de divertissement et de dévouement savoureux aux belles choses de la vie. 

Les points forts de sa carrière jusqu’à présent ont été les grands festivals de boogie en France (Paris, Normandie, Auvergne, Lyon, Côte d`Azur, Marseille, Beaune, Carry-le-Rouet), en Allemagne (Hambourg, Munich, Rust/Europapark, Tiengen, Baden-Baden, Travemünde), et en Suisse (Lugano) ainsi que de nombreuses représentations en Italie, en Espagne, au Canada, au Bahreïn, à Dubaï, en Europe de l’Est et bien sûr dans toute l’Autriche. En 2015, il a « shakete » autour du monde avec son partenaire de longue date Clemens Vogler, en se produisant notamment à l’ambassade d’Autriche à Los Angeles, à Hawaï et à Pékin. Durant cette période, « Shaking in Peking » est devenu un rendez-vous annuel incontournable. Il entretient une collaboration fructueuse de longue date avec plusieurs entreprises. Il a déjà joué avec Axel Zwingenberger, Vince Weber, Joja Wendt, Martin Schmitt, Jo Bohnsack, Ben Waters, Gottfried Böttcher, Silvan Zingg, le Mojo Blues Band, Martin Pyrker, J. P. Bertrand, J. P. Amouroux, Fabrice Eulry, Little Willie Littlefield, Bob Seeley, Anke Angel, Wendy de Witt, Rudy « Blueshoes » Wyatt, Steve « Big Man » Clayton, Stephano Franco, Lluis Coloma, et bien d’autres stars du genre se produisent sur scène. 

Depuis 1995, il organise une fois par an, avec des amis claviéristes de son pays, le festival international « Shake the Lake Boogie `n` Blues Festival » au bord du lac Wolfgangsee, qui compte aujourd’hui parmi les plus grands festivals de boogie d’Europe. Le « style de vie autour du piano et du lac » qui y est pratiqué est unique en son genre. Avec ses propres productions et des mises en scène pleines d’ambiance comme « Shake the Shops », « Shake the Ship », -château, -mer, -peaks – jusqu’à « Shake the Sheiks », Richie Loidl répand son incomparable joie de vivre dans le monde entier. 

Richie Loidl « shaket » non seulement en solo, mais aussi souvent en duo, en trio et/ou avec des groupes de plusieurs personnes, jusqu’aux grandes formations de festival. 

Il est tout à fait d’accord avec Aristote : « L’essence de la musique est de faire plaisir ». 

La devise de Richie : « Vivre, tout simplement ! Let the good times roll ! Keep shakin` !